Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

COMMÉMORATION DE LA DÉPORTATION des Filles et Fils d’ Africains et de Leur Mise en Esclavage, place de la Nation


COMMÉMORATION DE LA DÉPORTATION des Filles et Fils d’ Africains et de Leur Mise en Esclavage, place de la Nation

Je soutiendrai, comme chaque année depuis quatorze ans, ce rassemblement pour la commémoration des déportés africains et l’exigence de réparations,  car il me semble plus clair que celui organisé par les officiels à la place du général Catroux dans le 17è qui me semble plus un pèlerinage commémorant l’ abolition de l’esclavage sans dénoncer l’action de déportation et surtout les méfaits du colonialisme.

La déportation des noirs et leur mise en esclavage est quand même un des plus grands crimes contre l’humanité commis par une partie de l’humanité contre une autre à cause de la couleur de leur peau que cette humanité blanche trouvait dégradante. En agissant de cette façon, les négriers et,  tous ceux qui les ont soutenu ou en ont profité,  se sont dégradés eux même.

D’une façon ou d’une autre, ils doivent demander pardon pour cette ignominie et surtout réparer afin d’établir des relations plus sincères, plus justes et plus égalitaires avec le continent africain.

 

La Martinique, Guadeloupe, Guyane, Kanaky, Polynésie, Réunion,  sont toujours des colonies françaises et empêchent leurs populations de prendre leur vie en charge et à créer des unions commerciales avec leurs voisins directs.  Ces derniers confettis de l’empire français sont également à décoloniser.

 

Et puis, tous ceux qui se mobilisent avec les officiels pour la commémoration de l’abolisation de l’esclavage, se sont-ils posés des questions sur la destruction de la Libye africaine, le massacre du Guide de la jamarihiya libyenne, les 2 millions d’exilé libyens, les 100000 morts victimes des bombardements de l’OTAN,  dont Sarkozy et le sioniste BHL sont à l’initiative ?

 

Ginette Hess Skandrani

Ecologiste anti-colonialiste

La voix de la Libye.com

 

————————————————————-

COMMÉMORATION DE LA DÉPORTATION

des Filles et Fils d’ Africains et de Leur Mise en Esclavage

               Jeudi 10 Mai 2012

 

                        17 H00   Place de La Nation

Justice et Réparation !  Pour ce Crime contre l’Humanité !

Le 10 MAI 2001, les parlementaires ont adopté la loi par laquelle la France reconnaît la traite négrière transatlantique (Le YOVODAH) et l’esclavage comme crimes contre l’humanité. Ceci, au terme de long et éprouvant combat qui a mobilisé, tout particulièrement en 1998, les descendants d’Africains déportés et faits esclaves dans les colonies françaises (Antilles, Guyane, île de La Réunion), Haïti,  toute la Caraïbe.

Cette noble cause a mobilisé, dans toute la France, les personnes éprises de paix et de justice, indifféremment de la couleur de peau pour demander la reconnaissance et la réparation de ce crime dont les séquelles sont encore vivaces dans le DOM TOM et en Afrique.

 

Le chlordécone qui mine les Antilles et les actuelles guerres coloniales en Afrique en sont une parfaite illustration.

 

Pour le respect et l’application de cette loi du 10 MAI 2001, vous êtes invités à participer au rassemblement organisé ce jeudi 10 mai 2012 à 17 heures à la place de la Nation  à Paris.

 

«Un peuple Digne, ne peut exister sans Mémoire»

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,