Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

le Printemps arabe un «déluge» qui a «détruit» la Libye et «affaiblit» l’Égypte


le Printemps arabe un «déluge» qui a «détruit» la Libye et «affaiblit» l’Égypte (0uyahia)  06/05/2012

le Printemps arabe un «déluge» qui a «détruit» la Libye et «affaiblit» l'Egypte (0uyahia)
Le premier ministre algérien et patron du Rassemblement national démocratique (RND, au pouvoir), Ahmed Ouyahia, a qualifié samedi le Printemps arabe de «déluge» qui a «colonisé» l’Irak, «détruit» la Libye, «divisé» le Soudan et aujourd’hui «affaiblit» l’Égypte.
M. Ouyahia a par ailleurs souligné, lors d’un rassemblement électoral à Alger, que «l’unique but» des législatives algériennes du 10 mai était «de préserver la stabilité de l’Algérie».
Devant près de 3.000 personnes, M. Ouyahia a critiqué ceux qui appellent à «un Printemps arabe en Algérie», comme ce fut le cas en Tunisie, en Égypte et en Libye.
«Ce n’est pas un Printemps arabe, mais un déluge sur les Arabes et cela se confirme chaque jour», a lancé le chef du RND, qui a parlé de «la colonisation de l’Irak, la destruction de la Libye, la division du Soudan et l’affaiblissement de l’Égypte».
«Nous disons aux frères arabes, lorsque nous nous faisions égorger, vous n’êtes même pas venus pour présenter vos condoléances, alors ne nous donnez pas de leçons aujourd’hui».
M. Ouyahia faisait allusion à la décennie de violences qui a secoué le pays et fait près de 200.000 morts, selon des sources officielles, après l’annulation du processus électoral début 1992.
Le premier ministre sortant a appelé à voter massivement pour contrer les appels au boycottage et «préserver la République».
Le chef de file du RND a pointé du doigt Abassi Madani, président du Front islamique du salut (FIS, dissous) qui vit à Doha: «il se la coule douce au Qatar et demande aux autres de boycotter les élections».
«Le 10 mai, soit vous répondrez à l’étranger (aux pays occidentaux en participant au vote, NDLR) soit l’étranger brandira la carte de la démocratie pour détruire la République», a-t-il ajouté.
M. Ouyahia est connu pour déclarer systématiquement son intention d’«éradiquer le terrorisme» depuis qu’il est apparu sur la scène politique dans les années 90. Il ne rate pas une occasion d’accuser les islamistes des violences qui ont secoué le pays durant cette décennie noire.

http://www.djazairess.com/fr/maghrebemergent/11836 http://www.djazairess.com/fr/maghrebemergent/11836

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,