Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

Sarkozy a plutôt pris 100 millions de dollars chez Mouammar Kadhafi ?


Scoop: #Sarkozy a plutôt pris 100 millions de dollars chez Mouammar #Kadhafi

Publié le8 mai 2012 par Allain Jules

 

Alexandre LoukachenkoAlexandre Loukachenko

Le Président Biélorusse, Alexandre Loukachenko, a déclaré aujourd’hui, 8 mai, au Parlement du peuple biélorusse, que, l’ancien président français Nicolas Sarkozy a pris chez le frère Guide libyen Mouammar Kadhafi concernant sa campagne électorale de 2007, 100 millions de dollars, et non pas 50 millions d’euros comme on peut le lire dans  les médias français, et il ose nier cette évidence a-t-il martelé.

“Si les Français avaient été un tant soit peu intelligents, ils auraient dû expulser Sarkozy il y a quelques années, quand il a pris l’argent du dirigeant libyen pour sa campagne. Et, il n’a pas pris 50 millions d’euros dont les médias se font l’écho, mais, d’après ce qu’il (Kadhafi) m’a dit lui-même, Sarkozy a encaissé plus de 100 millions de dollars. C’est probablement pour ça qu’il s’est engagé à assassiner et violer la Libye”, a déclaré le leader biélorusse. 

Dans le même temps, Alexandre Loukachenko a déclaré qu’il ne pensait pas que l’élection d’un nouveau président français, en l’occurrence le socialiste François Hollande, apportera quelque chose de sérieux ou un vrai changement dans les relations franco-biélorusse ou avec l’UE. “Je ne peux m’attendre à des changements mais,  je peux vous garantir que, lorsqu’un home arrive au pouvoir, il dit toujours de bonnes choses.”, a-t-il conclu.

_____________

Conclusion: On sait aussi que cet homme, accusé d’être un dictateur  avait déclaré :”Mieux vaut être un dictateur qu’un pédé”. 100 millions de dollars c’est exactement 78 millions d’euros.

Traduit du russe par Allain Jules

Source: Télégraf.by

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,